Avocat-Député au Grand Conseil

26/09/2013

Journée ordinaire pour des malfrats, dont l'existence continue à être niée par la Gauche 'bien pensante'..

Samedi dernier, au cimetière de Cologny:

Mme C., 84 ans, est venue se recueillir sur la tombe de son mari, décédé il y a peu.

Un homme à l'accent roumain s'approche d'elle et lui demande si elle a de la monnaie 'pour téléphoner'.

La personne quelque peu interloquée sort néanmoins son portefeuille qui sera évidemment immédiatement arraché des mains de la victime.

Bien sûr, ce malfrat pour lequel notre canton a la plus grande compréhension, court toujours et n'est pas prêt de rendre des comptes..

Dimanche soir, à la Nautique de Genève:

Un homme dormant paisiblement sur son bateau a été réveillé par des bruits provenant du bateau voisin.

Etonné, il se lève et surprend des cambrioleurs en train de vandaliser et de dévaliser les bateaux se trouvant sur son estacade (plus de 12 bateaux visités).

Depuis sa cabine, il appelle les forces de 'l'ordre' et se met au bord de la route afin de les attendre et de pouvoir leur expliquer la situation. Après environ 20 minutes, une voiture de patrouille arrive sur les lieux. Il est 4 heures du matin. 

Explications données, les autorités de police ont affirmé au témoin qu'ils s'occuperaient des voleurs, sans délai.

Nous ne doutons pas qu'un rapport ait été établi, quant aux voleurs...

Le drame de tout cela, ce n'est pas que les malfrats n'aient pas pu être neutralisés. La Police ne peut pas être partout.

Non, le drame de tout cela est que les forces de l'ordre, à l'instar des autorités judiciaires, n'inspirent plus aucune crainte ni respect.

Opposer une violence légitime à une violence illégitime, la légitime défense, les condamnations dissuasives, tout cela c'est tabou!

Or il est urgent que la peur change de camp, que les forces de l'ordre et magistrats inspirent le respect nécessaire et non plus que cela soit l'apanage  d'un chef de gang ou du dealer des rues, comme c'est le cas actuellement.

La tolérance zéro ne doit pas être appliquée uniquement pour les voitures mal garées ou pour horodateur dépassé.

La tolérance zéro doit s'appliquer pour l'ensemble de la pyramide des intérêts pénalement protégés, crimes en tête, puis délits, puis finalement contraventions et non pas l'inverse!

C'est l'objectif que s'est fixé le MCG.

RONALD ZACHARIAS-Avocat

Candidat MCG à la candidature au Grand Conseil

VOTEZ LA LISTE No 9.

 

 

http://www.zacharias2013.ch

 

15:34 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.