Avocat-Député au Grand Conseil

13/10/2014

Lettre ouverte à tous les 'indignés'

Réponse au courriel de Mme Carole-Anne KAST, Maire d'Onex et Présidente du Parti Socialiste Genevois, qui me reproche d'avoir pris fait et cause pour l'UDC et le MCG suite aux 'incidents' survenus lors de la séance du Grand Conseil du 10 octobre 2014:

'Chère Madame,
Je maintiens évidemment mon analyse politique, dont l'exactitude ne saurait être contestée et dont je vous devine également convaincue.
Quant à cautionner les 'menaces de mort', la mauvaise foi crasse seule de la gauche se permet d'y porter quelque crédit.
Entre l'excès langagier, qui semble être la règle au Grand Conseil, et la prise au sérieux opportuniste de ces propos, je me range incontestablement du côté de ces 'impulsifs' plaidant leurs convictions avec fermeté.
Pour les très méritants UDC et MCG, il n'y a pas d'intentions occultes et leur action est en ligne avec les intérêts de ceux qu'ils prétendent défendre. D'où leur succès.
Tout le contraire de la gauche totalitaire et revancharde qui ne supporte aucune contradiction. D'où son déclin.
Vous avez vos certitudes et je me plais à avoir des convictions, cela ne nous empêche de converser de la manière la plus polie qui soit.
Vous en avez décidé autrement et je n'y vois que la confirmation de ce qui précède.
Bien à vous,
Ronald ZACHARIAS'

Mme la Présidente n'a pas accepté que je puisse qualifier la gauche de 'dictatoriale' et 'totalitaire'. Or, elle l'est, incontestablement. La gauche n'accepte aucune opinion contraire à sa doctrine. Si pareille opinion devait néanmoins s'exprimer, elle sera inévitablement qualifiée de 'fasciste', ou par un autre qualificatif, peu honorable, nécessairement 'politiquement incorrecte', qu'il convient en tout état d'écarter du débat public. Alors, peut-être que l'UDC et le MCG sont parfois dans l'excès ou l'emphase, mais jamais ils ne tentent de 'formatter' une fois pour toutes la pensée de l'autre. Ils expriment leurs idées avec force et conviction et laissent les genevois décider. Ils ont le mérite de dénoncer les vrais problèmes de société et osent affronter, sans concession, ceux qu'ils estiment devoir combattre. La gauche, 'surfe', quant à elle, sur les autoroutes de la pensée prémâchée, au détriment du principe de réalité et de l'intérêt de ceux et celles qu'elle est sensée défendre. Leur force est de faire en quelque sorte que tout contestataire de ses principes ait l'impression de nager à contre-courant, de manière à s'épuiser très vite. C'est en cela que la gauche a confisqué la démocratie au bénéfice de ses intérêts propres. Tout esprit critique ayant été assassiné, seules ses idées doivent prévaloir. Alors laisser moi prétendre que mieux vaut quelque chahut sous la coupole car bien souvent la marque même du bon fonctionnement du jeu démocratique, plutôt que la soumission inconditionnelle à des dogmes qui, par définition, ne peuvent être contestés. La démocratie, c'est justement la remise en cause possible.

08:33 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Comment qualifier les socialistes autrement que totalitaires, alors qu'ils imposent une quatrième candidature d'Apothéloz, à Vernier ?

Que Mme Carole-Anne KAST, Maire d'Onex et Présidente du Parti Socialiste Genevois, bricole les statuts de son parti ... n'est-ce pas une preuve ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12/10/2014

Gauche:à la ville de Genève,c'est scandaleux!Les appartements chics à loyer bas que des élus habitent,et le service de Madame Salerno qui met en demeure une dame de 95 ans.Je suis aussi étonnée que Mr.Droin ait commencé la scéance de 15h.pile à l'heure et fait commencer les votes alors qu'il n'y avait pas 40 députés dans la salle.Je remarque que beaucoup de députés n'écoutent pas,font autre chose et le contribuable paie les abonnements T.P.G.et les limousines des conseillers d'état.Maintenant,cela ne justifie pas de tels débordements(tous partis confondus),même si Mr.Stauffer pointe sur ce qui dysfonctionne!J'ai le sentiment que cela profite aux service de Mr.Maudet...à méditer.Salutations,Fabienne Brunet,Versoix. Bien réfléchir avant de parler,car a qui profite le crime?

Écrit par : Brunet | 12/10/2014

Les commentaires sont fermés.