Avocat-Député au Grand Conseil

10/12/2014

Mise au point suite à diverses divagations médiatiques..

Le MCG est pour une économie forte, de croissance et de prospérité.

Dès lors, elle lutte afin que des conditions-cadre soient mises en place pour favoriser la compétitivité et l'attractivité de notre canton, notamment sur le plan fiscal.

En gros, le MCG veut qu'il y ait moins de pauvres, alors que la gauche souhaite qu'il y ait moins de 'riches' (entendez par 'riche', un revenu supérieur à CHF 7'500.-/ mois, et/ou une fortune supérieure à CHF 500'000.-).

Le MCG est clairement à l'écoute des revendications légitimes de la fonction publique et refuse d'abandonner les plus défavorisés ou les plus démunis à leur sort.

Mais pour venir en aide aux plus faibles, pour mettre en oeuvre une politique sociale efficace, il faut des moyens, d'où l'exigence d'une économie de plein emploi que le MCG appelle de ses voeux et qui constitue pour ce Mouvement une absolue priorité.

En matière de logement, le MCG a déposé et fait voter des textes qui favorisent l'accession à la propriété pour les classes moyennes, en conformité avec les invites constitutionnelles, cantonales et fédérales, et qui combattent la pénurie de logements.

La conversion de bureaux en logements, à des loyers abordables (+220 logements/an!) et la possibilité pour un locataire de pouvoir acquérir son logement, à des conditions favorables, vont clairement dans le sens, à la fois d'une économie forte et d'une prise en compte de l'intérêt des classes moyennes inférieures et moyennes, en termes de revenus.

La gauche s'oppose à ces projets, car elle sait qu'un propriétaire ne vote pas comme un locataire et qu'une détente de la crise du logement ne va pas dans le sens de ses intérêts électoraux.

La gauche sait qu'un mal ou pas-logé vote à gauche et qu'un chômeur ou un travailleur insatisfait vote dans le même sens, pour ne prendre que ces exemples. Pour la gauche, sur le plan de ses intérêts électoraux, plus il y en a et mieux c'est.

C'est cela que je dénonce, notamment au travers de mes blogs, et nos pas une animosité hypothétique ou dédaigneuse que je pourrais avoir envers les moins chanceux, comme la gauche aimerait vous le faire croire.

J'accuse en effet la gauche de trahir ceux qu'elle est censée protéger, afin de maintenir son pouvoir politique et électoral, pas ses prétendus 'protégés'.

Sincèrement, croyez-vous vraiment que la gauche souhaite la résorption de la pénurie de logements, que les locataires puissent devenir propriétaires et réaliser le rêve d'une vie, qu'il n'y ait plus de chômage, de travailleurs insatisfaits ou de démunis?

Mais alors, si tous ses voeux devaient se réaliser, qui voterait encore pour elle?




07:54 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.