Avocat-Député au Grand Conseil

11/03/2015

Le Golf de Cologny et les Talibans du PS..

Par essence, la gauche est nécessairement totalitaire, et aspire par vocation à tendre vers l'instauration d'un État de type dictatorial, ennemi farouche de toute liberté d'expression critique et s'autorisant toute dérogation aux libertés fondamentales du moment que l'intérêt public (et non pas l'ordre public) l'exige.

Cela est logique, dans la mesure où ses idéaux ne correspondent pas à l'Homme. Sans vouloir pêcher par cuistrerie, nous dirons que la gauche n'a pas les moyens anthropologiques de ses ambitions.

Il faut donc un solide appareil d'État pour convaincre ses heureux administrés de rester dans le droit chemin afin de pouvoir réaliser l'aboutissement de sa religion de salut terrestre.

Un des idéaux 'marketing' favoris du PS (ou de la gauche, en général) est son 'attachement' à l'égalitarisme jusqu'au-boutiste, une des idoles déconstruites par Nietzsche que les gauchistes de Mai 68 avaient pourtant adopté en citant à l'envi son slogan resté célèbre: Dieu est mort! signé Nietzsche.

Pour la petite histoire, quelque 20 ans après, on pouvait lire sur d'autres affiches: Nietzsche est mort! signé Dieu.

Mais revenons à l'égalitarisme sans limites prôné par la gauche. A l'instar des Talibans qui ont entrepris en Afghanistan de faire disparaître toute trace historique religieuse et culturelle autre que la leur, en dynamitant notamment des statues de Bouddha uniques et de plusieurs siècles d'âge, la gauche genevoise (dure) s'attaque au symbole le plus emblématique des inégalités sociales, savoir le très prestigieux et élitiste Golf Club de Cologny.

Or la gauche n'arrivera à rien. Cette zone sportive ne sera bien évidemment jamais déclassée en zone de développement et encore moins construite, mais ce qui comptait c'était de marquer les esprits. Un coup de com' en quelque sorte. Rappeler l'objet de leur combat, savoir que toute inégalité est inacceptable, même s'il convient pour cela de nier toute réalité, qu'elle soit humaine, économique, sociale, culturelle ou même physique.

Ainsi, l'objectif était de s'en prendre au 'fleuron' de ce qui matérialise les inégalités à Genève, si possible de le déconstruire, pas de tenter d'édifier quoi que ce soit.

C'est en cela que la gauche est dangereuse pour nos sociétés aujourd'hui. N'est-il pas vrai que les pays ou collectivités qui se sont par trop loin aventurées sur ce chemin connaissent tous et toutes de réels problèmes de budget, de fiscalité quasi-confiscatoire, d'immigration, d'un État surdimensionné, d'un nombre incalculable d'assistés fidélisés et de vrais problèmes sécuritaires?

Je vais en choquer plus d'un, mais peut-être vaudrait-il mieux ressembler un peu plus à la Chine, ou à la Russie, et un peu moins à la France. La Vérité est probablement la 'Voie du Milieu'.

Aucune idéologie politique ne peut se payer le luxe d'un déni du réel. Ni aucun système de valeurs. La sanction est inévitablement le précipice au bout du compte. Et ce, même avec les meilleures intentions du monde.

En l'espèce, construire du social sur un terrain de golf.




07:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Pourquoi ne proposez vous pas de construire des bâtiments à la place des jardins familiaux ?
Il y a beaucoup de place à exploiter ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 14/03/2015

Les commentaires sont fermés.