Avocat-Député au Grand Conseil

12/07/2015

Médisez, médisez...

Je me suis dit que j'allais me reposer cet été, le temps de me remettre de certaines émotions bien méritées..

Cela dit, à la lecture de divers 'blogs' émanant de la part de hautes personnalités d'un parti 'frère' du MCG, savoir le PS, il aurait été fort ingrat de rester muet face à des propos accouchés avec autant de généreuse sensibilité.

Car cela est bien évidemment par pudeur que l'on brocarde toujours les mêmes Conseillers d'Etat; cela ne peut être que pour éviter l'accusation de flagornerie intéressée, alors que convaincu de leurs mérites par ailleurs. 

Les 'penseurs' du PS savent être subtils quand il le faut.

C'est ainsi que dans l'affaire du 'Bunker', de l'avis général, la position adoptée par le Conseiller d'Etat Mauro Poggia a été exemplaire, digne et empreinte d'humanité s'inscrivant dans le respect du principe de réalité.

Même la gauche la plus radicale l'a timidement reconnu.

Quant aux critiques feintes dont le plus populaire de nos Conseillers d'Etat ne cesse de faire l'objet, elles doivent à l'évidence être interpretées comme des encouragements à poursuivre une politique qui commence à porter ses fruits.

Là encore, le respect du principe de réalité a guidé les pas du Magistrat.

D'une manière générale, les partis minoritaires reconnaissent le bon sens d'une majorité de raison dont la base électorale laborieuse (et victorieuse) ne cesse de fournir les recettes fiscales qui permettent la mise en oeuvre d'une politique sociale de solidarité.

Et même si les rentrées fiscales devaient ne pas suffire ou tarir, le 'Grand Parti Frère' a la solution, ainsi que le professent ses très estimés doctrinaires: 'Il n'y a qu'à augmenter le dette!'. 

Cela est vrai après tout, il n'y a pas d'inconvénient à ce mode de faire, car selon ces mêmes doctrinaires, et je cite: 'De toute manière on ne la remboursera jamais!'

Trop forts nos frangins du PS, incontestablement épris de philosophie grecque en la matière..

 

 

 

 

 

 

09:42 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Pourquoi n'évoquer que la dette grecque?
Donneuse de leçon, la France
et d'autres... moins "représentatifs"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/07/2015

Certains dirigeants européens:

"Petite crapule de vermine de type de gauche"! de Tsipras chaque fois que tu relèves la tête on te reflanque une exigence de plus... "sachant bien que tu ne pourras pas l'exécuter" tout en "comme" opinant du bonnet sur le moment ce qui nous donne la possibilité d'affirmer que sachant que tu ne feras pas ce qu'exigé tu n'es qu'un menteur... Ce qui nous permet de prendre médiatiquement l'air désolé qu'on sait en disant que l'"on ne voit pas comment on pourrait avoir confiance..."!

Pendant que les demandes de passeports et de visas des Grecs particulièrement jeunes universitaires se préparant à fuir la Grèce d'ors et déjà sont promesse de manque de cerveaux plus tard pour relever la Grèce...

Qui dit qu'une fois cette "vermine d'homme de gauche"! de Tsipras renversé la zone euro tout sucre, tout beurre et tout miel ne sera pas prête et disposée à tous les arrangements possibles?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/07/2015

Les commentaires sont fermés.