Avocat-Député au Grand Conseil

20/10/2015

Conseil des États: La stupidité fratricide..

La droite classique ne voulait concéder en rien, de peur de 'perdre son âme' ou par peur de heurter son électorat.

Malgré l'affront des municipales, la Nouvelle Force populaire a pourtant tendu une main qui aurait pu être décisive, moyennant simplement la reconnaissance de son appui.

Mais c'était trop demander..

Or, en politique, il ne peut y avoir 'd'état d'âme'.

Nous avions là une vraie opportunité de renverser le ticket 'rose-vert', au bilan très discutable pour ne pas dire nul, et de faire élire au Conseil des États des candidats qui auraient enfin pu porter la voix d'une large majorité de genevois.

Force était de constater qu'il y avait entre nous plus de points de convergence qu'avec les candidats de la gauche.

Mais nous avons manqué d'intelligence collective.

Une fois de plus.

Je me demande si je ne vais pas finir au PS...

 

 

13:39 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Droite classique"

C'est lui faire trop d'honneur, c'est encore lui concéder des valeurs humaines, de la déontologie et de l'éthique. La droite genevoise évolue avec la mondialisation, son logiciel est mis à jour quotidiennement. Elle ne peut plus être comparée à ce qu'elle fut jusqu'au milieu du 20èS, ses anciens nous ont tous quittés, s'il en reste quelques unités, elle ne tarderont plus à disparaître.
On serait plus réaliste en disant Droite Néo-Libérale. Faucons ou Vautours.

"Je me demande si je ne vais pas finir au PS..."

Oui M. Zacharias, vous feriez bien de finir indifféremment au PS ou au PLR. Il n'y a de différence que l'étiquette de la bouteille. Le PS est le sirop libéral et, à l'heure de l'Union Européenne des affaires, tous les partis confondus roulent pour devenir ses serviteurs dévoués. Il faut sauver les marchés et la finance nous dit-on. On ne peut pas défendre l'homme et ses prédateurs en même temps.

A droite on vous dit:"si vous ne voulez pas être nos porteurs d'eau, vous êtes inutiles"
A gauche on vous dit: "Patriotes mais pas social" alors qu'il ne le sont pas plus, mais il vous mettent en porte-à-faux.

L'extrême gauche et l'extrême droite ont un défaut commun: la caricature des autres, les gros traits, le sensationnalisme, l'absence de démocratie interne, l'unilatéralisme, le caramel glacé de surface... Tout ce dont le peuple déplore après avoir y goûté. Les matériaux, dessous, ne sont pas ce qu'on croit.

Malgré ce que j'ai constaté, je déplore l'ostracisme qui est exercé à l'endroit de MCG et UDC genevois parce que près de 30% des Genèvois sont exclus des affaires publiques, et c'est vous qu'on accusera de les avoir détournés ou piégés ou pris en otage; ceci pour bien faire comprendre à vos électeurs qu'ils sont punis parce qu'ils ont fait le mauvais choix. Ici nous remettons le couvert de la Sanction et de la Contre-Sanction.

Petits et grands partis aiment se trouver un ennemi sur leur route. Cet ennemi c'est l'autre et quand un troisième larron (MCG,UDC) intervient, c'est lui l'ennemi, parce qu'il leur a pris 30% des voix. il devient leur ennemi commun. Il fait bon pour eux de lui taper dessus.

De toute façon le peuple est l'ennemi n°1 de tous les partis politiques parce qu'il composite, hétéroclite à souhait grâce à "l'inégalité positive"; Il est changeant; il est affectif; il résiste... Qu'il soit trompé et abusé, c'est certain, d'autant plus que les affaires publiques sont décrétées affaires secrètes qui ne regardent pas le peuple.
On aura compris, le peuple est exproprié, dans les faits, de ses droits constitutionnels de savoir. Ce fameux droit de contrôle populaire des affaires publiques dans notre mythique système de "Démocratie Directe".

Il y a plus grave qu'un parlement ou un gouvernement (sans réels pouvoirs ni indépendance). Les accords Transatlantic Trade and Investment Partnership avec les USA qui nous soldent à leur justice privée extra-territoriale. Ce parlement et ce gouvernement, soigneront-ils les blessés de l'industrie et de l'agriculture nationales sinistrées?

Écrit par : Beatrix | 20/10/2015

Les commentaires sont fermés.