Avocat-Député au Grand Conseil

11/05/2016

догматическое левый! L'insoutenable dogmatique (intéressée) de la gauche genevoise...

Osons l'affirmer haut et fort, la gauche, en l'occurence genevoise, se nourrit de la misère et du manque, et ce en tous domaines.

  • Elle prend fait et cause pour les travailleurs, les chômeurs et perd le gros de l'argument aussitôt rétablie une situation de plein-emploi.
  • Elle milite pour plus d'aide sociale ou de prestations positives de l'État et s'assure de la fuite des contribuables qui pourraient en assurer la matérialité.
  • Prétendre se placer en défenseur du monde du travail et refuser la réforme de l'imposition des entreprises (RIE III) est un plaidoyer pour la délocalisation qui mettrait en danger plus de 74'000 emplois à Genève.
  • Axer une politique du logement principalement sur les logements d'utilité publique (LUP), subventionnés, constitue un formidable appel d'air électoraliste tant il est évident que ceux qui bénéficient de subsides, et de toutes sortes de privilèges, ne vont pas voter contre ceux qui en assurent la pérennité.
  • Alors que la Constitution genevoise (art. 180) commande de favoriser l'accès à la propriété, la gauche qui en abhorre l'institution, est allée jusqu'à lancer un référendum contre la réforme de la LDTR qui assurerait pourtant à la classe moyenne de pouvoir acquérir son appartement tout en diminuant la charge mensuelle de loyer.

Sur le logement, comment ne pas voir que la gauche a pris le parc locatif et les locataires en otage. 

Un locataire qui devient propriétaire, c'est un client en moins pour l'Asloca et une voix en moins pour la gauche.

Entre la posture affichée et la réalité des faits, tout indique que la gauche, qui n'est pas à une contradiction près, adopte des prises de position qui vont à l'encontre des intérêts de celles et ceux qu'elle prétend prendre en  compte.

Ses prises de position ne vont que dans le sens de ses intérêts propres et de sa quête pour le pouvoir.

Si tous les fléaux qu'elle prétendait combattre n'étaient plus, elle ne serait plus non plus.

  

* Le vocable écrit en alphabet cyrillique russe, en l'occurence 'Dogmaticheskoye levyy ', qui signifie 'la gauche dogmatique', rappelle que le bref communiqué du front l'est contre une loi 'carcérale' de l'ère 'Grobet', fortement inspirée du modèle d'économie immobilière planifiée de type soviétique.

21:26 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"догматическое левый! .... en direct de Belgrade

Écrit par : briand | 12/05/2016

Les commentaires sont fermés.