Avocat-Député au Grand Conseil

07/06/2016

LDTR (accès à la propriété simplifiée): Le vote du 5 juin 2016 vu par la presse.

La presse a d'abord constaté un clivage ville-campagne, avec un très net avantage en faveur de la révision de la LDTR dans les communes non urbanisées.

Certains journaux on vu dans le scrutin très serré de dimanche 'une deuxième défaite évitée sur la LDTR par la gauche et l'Asloca'.

Pas de victoire donc, mais une 'défaite évitée'.

Les termes utilisés sont importants car ils semblent annoncer un déclin et un inévitable assouplissement d'une loi aujourd'hui devenue carcérale pour l'immense majorité des genevois.

Mais surtout, et c'est principalement cela qu'il faut retenir: il est fait état par d'autres journalistes (le journal Le Temps ou Pascal Décaillet) d'une 'victoire de la gauche et de l'Asloca'.

A aucun moment il n'est fait allusion à une victoire 'des locataires'.

Cela est significatif et bien vu car c'est bien de ça qu'il s'agit.

Une victoire politique au détriment des intérêts des locataires que ces forces prétendent défendre.

C'est là toute la perversité de la gauche, perçue et mise en évidence par la presse et les médias genevois.

Espérons que cette belle lucidité gagnera bientôt les principaux intéressés afin, qu'une fois l'illusion dissipée, ils puissent se déterminer sur un projet de loi, déposé prochainement, qui leur permettra enfin d'accéder à la propriété dans les meilleures conditions.

 

19:22 Publié dans Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Votre ténacité et capacité de résilience est remarquable.

Écrit par : Pierre Jenni | 08/06/2016

Les commentaires sont fermés.