Avocat-Député au Grand Conseil

18/11/2016

Donald Trump: Le retour du 'parler vrai' et du 'sens commun'.

La déconstruction du 'politiquement correct' a mis en évidence les faiblesses de la capacité du symbolique à pouvoir cacher l'impuissance de ceux (de gauche ou de droite) qui prétendent avoir changé le réel dans le sens du Bien.

En intervenant par le biais du symbole, on donne l'illusion d'être intervenu sur le réel et d'avoir contribué à l'améliorer.

Un exemple? Les bien-pensants, en rebaptisant les prostituées en 'travailleuses du sexe', donnent par là-même l'illusion que leurs conditions matérielles d'existence se seraient améliorées de par leur action prétendue, alors qu'en réalité, c'est probablement tout le contraire.

Et plus les conditions se détérioreront pour elles, plus il deviendra tabou d'en parler de manière inconvenante ou irrespectueuse.

C'est ainsi, également, que le balayeur est devenu 'technicien de surface ou d'entretien', sans que cela ne change rien à sa condition.

Pour ceux qui espèrent tirer un avantage politique de cette mascarade, il n'y a pas de limites à leur hypocrisie inventive.

Pire, en l'espèce, le 'politiquement correct' aura contribué à maintenir et à cautionner leur condition.

Et l'explication de la violence des émeutiers à l'encontre des supporters de Trump, fans d'une femme souvent qualifiée de 'dangereuse et hystérique', par ailleurs inféodée au politiquement correct comme instrument de domination, est peut-être la suivante: La supercherie de Hillary Clinton et son impuissance à vouloir ou pouvoir changer quoi que ce soit a été mise à nu et la vision du réel à affronter tel que le dévoile Trump leur est insupportable.

Pour que perdure l'illusion réconfortante ils sont prêts à commettre des actes d'une violence inouïe, au nom de la démocratie (en réalité, d'une tyrannie des minorités), de l'anti-racisme ou encore des droits de l'homme, etc.

Il est là le danger totalitaire.

Il n'est pas du côté de ceux qui ouvrent les yeux (à l'instar de la plupart des partis dits 'populistes').

Ce qui s'est passé le 8 novembre 2016 a la même importance que la chute du mur de Berlin.

Une page a été tournée et c'est peut-être enfin le retour du 'parler vrai', du 'sens commun' et de l'esprit critique.

On a ouvert les fenêtres et l'air s'est remis à circuler.

 

 

 

 

 

 

 

 

19:43 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il faudra surtout empêcher de refermer cette fenêtre.

Le système n'a pas encore été terrassé et il n'a pas dit son dernier mot. Les tendances de certains auteurs de blogs de la TdG le montre. Cela va des aigreurs du bobo de plouc Cuénod aux logorrhées du trotskiste néo-libéral Souaille qui ne supporte pas le système électoral américain.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19/11/2016

G. Vuillomenet, pouvez-vous trouver d'autres comparateurs que le Souaille dont on sait ici -mais pas tout résident genevois- que l'avis ne vaut pas un pet ?

aux nouveaux-venus qui se demandent kiséceluila:
ce type a passé sont temps de fr actif en Suisse à réécrire l'histoire suisse, à vouloir apprendre aux genevois que Genève appartient au français, depuis les romains, à s'escrimer -main dans la main de son pote Antoine Vieillard, un autre fr ex-employé d'une boîte sur Genève, alors en quête de fauteuil d'administrateur aux HUG ou aux TPG ou au conseil général du 74, avec qui fallait répéter que les français ont chez les suisses et d'abord à G'nêêve, tous les droits de liberté démocratique d'y faire sk'y veulent, les français à Gnèêve
pour Souaille, la populace suisse est au mieux xénophobe & naturellement raciste voire nazie depuis Schwarzenbach.
ce journaliste autoproclamé s'est déclaré historien, s'est efforcé d'enseigner au suisses que la Suisse n'existerait pas sans Napoléon et ses 30 ans d'invasion dans ce pays qui lui doit sa constitution et of course sa richess'e.

depuis le temps qu'il stagne au sein de ses blogs, Souaille n'a su qu'exposer sa vue du monde du haut d'un mental baigné d'arrogance, basé sur fond d'égo forcené, spécifiquement adressé aux citoyens suisses - idéologie politique zéro, par contre ses techniques de manipulateurs d'opinions & réalités fabriquées de mensonges hissent Souailles au rang de paveurs de voies libres de ceux qu'il tacle - les Poutines ou les Trump aujourd'hui, qui s'y montrent un peu plus habiles

Écrit par : divergente | 19/11/2016

En effet le dernier article du Souaillon est particulièrement minable. Ce que schnock donneur de leçons appel "un système électoral perverti" est simplement du fédéralisme. Ça doit être sont coté shadock qui l'empêche de comprendre ce que c'est.

Écrit par : Boris Olchevik | 19/11/2016

@ Boris Olchevik

C'est exact. Ce système fédéraliste, nous l'avons chez nous avec l'initiative populaire qui permet la modification de la Constitution fédérale si elle obtient la majorité des voix du Souverain, entendez par là le Peuple (cette entité que renient de plus en plus de nos politocards), et la majorité des Cantons.

@ Divergente

Pascal Décaillet avait écrit en son temps un excellent billet où il se posait la question de savoir qui était vraiment ce personnage.

Fin de la parenthèse des déçus de la non élection de celle qui aurait probablement conduit les USA vers la guerre.



C'est vraiment étonnant de voir combien sont ceux qui perçoivent mal cette libération de la parole. On ne peut indéfiniment bâillonner les gens sans risque de les voir se rebeller. Ces censures de la parole ne pouvaient que pousser à transgresser les interdits.

On pourra à nouveau parler des aveugles, des sourds sans devoir alourdir notre vocabulaire avec des termes comme malvoyant ou malentendant. On pourra à nouveau affirmer, parce que les statistiques le montrent, que dans telle ou telle communauté, on trouve plus de criminels que la normale; ce qui évitera que des Zemmour ou des Tasin ou des Wilders ou des Elisabeth Sabaditsch-Wolff soient traînés devant les tribunaux pour n'avoir fait que montrer les faits. Finis les procès staliniens et les tribunaux révolutionnaires comme on en connait en shadokie voisine. On n'y tranche certes plus des têtes, mais la mise à mort sociale ne vaut pas mieux.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19/11/2016

Une question posée par un journaliste au candidat Trump sur les 'Anchor Babies' illustre avec superbe son mépris pour le 'politiquement correct':
Question: Vous ne trouvez pas choquant de nommer ces bébés (qui ont traversé la frontière mexicaine dans le ventre de leur mère) des Anchor Babies?
Réponse de Trump: Comment voulez-vous les appeler?
Silence du journaliste.
Trump: 'Voudriez-vous qu'on les appelle 'des bébés de migrants mexicains illégaux ayant traversé la frontière dans le ventre de leur mère'? 'On n'a plus le temps de jouer à ça.'
Fin de l'hypocrisie.

Écrit par : Ronald ZACHARIAS | 19/11/2016

"Une question posée par un journaliste au candidat Trump sur les 'Anchor Babies' illustre avec superbe son mépris pour le 'politiquement correct':"

Ce n'est pas une question de politiquement correct. Faut juste se rappeler que les ancêtres de ces mexicains, ils étaient bien avant que les ancêtres de Trump ne mettent pied en "Amérique". Bien sûr, si la loi du plus fort c'est la loi "naturelle", dans ce cas on peut conclure que les cambrioleurs étrangers de gens de troisième âge chez nous ne font qu'appliquer la dite loi naturelle.

Écrit par : Anton | 19/11/2016

Juste pour rappel:

"La présence humaine au Mexique remonte à 30 000 ans avant le présent. Après des millénaires de développement culturel sont apparues les cultures mésoaméricaines, aridaméricaines et oasisaméricaines. Avant les premiers contacts avec les Européens, vivaient diverses civilisations, tels les Olmèques, les Toltèques, les Zapotèques, les Mayas, et les Aztèques. En 1521, l'Espagne conquit et colonisa le territoire depuis Mexico-Tenochtitlan, qui devint la capitale de la vice-royauté de Nouvelle-Espagne. Après près de 300 ans de colonisation espagnole, le territoire débuta une guerre d'indépendance contre l'Espagne en 1810, qui dans la foulée déclara sa séparation en 1813 pour établir le Mexique, avant de sortir victorieux en 1821. Le pays connaît ensuite un demi-siècle d'instabilité politique et financière, caractérisé par divers conflits dont une tentative de reconquête par l'Espagne en 1829, la guerre des Pâtisseries, une guerre contre les États-Unis, une guerre civile, une intervention française, trois républiques et deux Empires. Durant la présidence de Porfirio Diaz, le pays a connu une période de modernisation et de croissance économique importante. Díaz fut renversé à la suite d'une révolution en 1910, qui culmina avec la constitution de 1917 et la mise en place du système politique actuel."

Sur cette fameuse guerre d'indépendance du Mexique contre l'Espagne:

"La guerre d'indépendance du Mexique est une guerre qui dura de 1810 à 1821, au terme de laquelle le Mexique devint indépendant du Royaume d'Espagne et de l'Empire espagnol. Elle fut menée principalement par des Espagnols nés au Mexique : des créoles."

Sources: wikipedia

Écrit par : Juste pour rire | 20/11/2016

l'expression "anchor babies" fait le job, est-ce que ça fonctionne avec "bébé-ancre"?

bien embêtant ce chantage de femmes incultes mais enceintes qui migrent non pour l'avenir de leurs enfants mais juste pour leurs fesses &, à l'inverse tombent enceintes pour accoucher & obtenir l'asile en démocraties généreuses, avec ou sans droit du sol (les DOM-TOM français sont assaillis de clandestines enceintes)

faudrait s'intéresser au nombre de femmes @anchor babies sur bateaux humanitaires dans la méditerranée. A observer les docu-reportages, elles sont au moins 50% des migrants à bord. Car faudra s'inquiéter du mental de ces enfants nés pour payer la migration de leurs parents, survivants pour servir de justificatif à leur déracinement

"Juste pour rire", non, il y a dans les 30'ooo ans, vous ne pouviez délimiter la présence humaine au "Mexique": ni ce pays ni aucune unité de peuple mexicain / qui signifie métisse, n'existait

il s'agissait de zones de civilisations pré-colombiennes situées en Amérique centrale et Amérique du sud. Où les Olmecs, ancêtres des mayas, sont 1 civilisation pré-colombienne d'Amérique Centrale non restreinte au Mexique, dont il reste peu de traces. Et non, les espagnols n'ont pas limité leurs invasions au Mexique comme votre paragraphe wiki le laisse entendre. Si vous voulez un chrono panoramique distrayant, cf "Chronologie de la révolte des Indiens d’Amérique" de Robert Paris

Comme Anton le précise, les mexicains vivent depuis des siècles en baja California, au sud Texas & Floride, installés bien avant la colonisation des ancêtres européens de Trump ou Clinton. sans parler de l'ignominie des "réserves" amerindiennes.

G. Vuilliomenet, j'aime bien lire vos lignes: pouvoir "à nouveau parler des aveugles () Finis les procès staliniens et les tribunaux révolutionnaires () versus "la mise à mort sociale"

n'avez-vous mentionné dernièrement (& à juste titre) les écrits de Michel Piccand dont "un peuple qui disparaît"? (j'adhère)

mais là qui parle à part les citoyens?

quid du mutisme de nos politiques et de l'inaction de nos élus face à la non application de nos votations, face aux touristes mais islamistes enseignant le terrorisme et le dschihad en mosquées, face aux islamistes salariés actifs mais sans titre de séjour en Suisse bien qu'enseignants rémunérés ou imams à Lucerne, Winterthur etc la liste est inachevée, comme dans la plus grande mosquée de Suisse, celle de Genève

Écrit par : divergente | 20/11/2016

Juste pour rappel:

Personne n'interdit aux Mexicains de rester au Mexique ou ils sont effectivement depuis longtemps.

Juste pour rappel aussi:

Quand des Mexicains entrent illégalement aux USA, ce n'est généralement pas pour s'établir dans une réserve d’Amérindiens de souche.

Écrit par : Eastwood | 20/11/2016

Eastwood, ok. donc si vous connaissez les états du sud US, et du nord Mexique, vous savez à quel point la situation actuelle est insoutenable; & ça devrait tilter, que des générations issues d'envahisseurs interdisent la venue de nouveaux envahisseurs dont les ancêtres étaient pré-existants sur ces terres, s'auto-légitiment par tous droits et les criminalisent. ce dont je me détache car

l'intérêt ici est de changer de paradigme. voir & s'occuper chez nous, de ce qui nous est imposé par ce foutu principe-chantage
que masque le truc zone Shengen de "libre circulation"

principe créé pour masquer le droit de coloniser ou d'opérer l'invasion, par des forces dont c'est l'intérêt,
de pays susceptibles de richesses exploitables ou d'intérêts et/ou aux dépends de ceux-ci

à l'instar de ce qu'a monté la France (gvt, fisc & régions) vs la Suisse / cf Genève aux mains d'intérêts voisins

les thèses se multiplient, cf "Bienvenue dans le pire des mondes, Le triomphe du soft totalitarisme", Comité ORWELL et Natacha POLONY

Écrit par : divergente | 20/11/2016

C'est trop simpliste Eastwood. Y a aucun rappel que tu peux faire réellement, car ce que tu dis montre que tu ne connais rien de la réalité en "Amérique". Ton commentaire est du genre école enfantine.

Une réponse du même acabit serait de dire, personne n'interdit aux européens de rentrer en Europe et foutre la paix au peuples autochtones.

Mais en fait, les mexicains, mais aussi les tous les centre-américains, qui vont aux USA, pour la plupart sont soit métis soit autochtones. Ils vont chercher du travail, car curieusement la terre dans ces pays est entre les mains d'une très petite minorité de descendants non seulement des espagnols, sinon d'autres européens. Situation qui a été encouragé et mis en oeuvre avec l'aide décisive des USA justement. Pour combattre le communisme tiens !

Tiens les bananes qu'ici se payent moins cher que les tomates qui poussent sur place, est un négoce qui est entre les mains des entreprises américaines. Donc même, dans leurs pays, dans leur propre terre, ces gens sont des serfs, des esclaves qui sont payés chez-eux, pour l'exploitation de leur terre pour enrichir des "américains", une misère.

Parler vrai, apparemment est en fait de l'ignorance au mieux. Mais en réalité c'est le summum du mensonge et de l'hypocrisie.

Écrit par : Schwarzenegger | 20/11/2016

@Divergente

Je me rends fréquemment au Texas, et la situation n'y a rien "d'insoutenable", c'est même un des état qui a le plus haut niveau de vie des US (Peu de criminalité, bon salaires, peu de chômage).

Sinon ce que je voulais dire c'est que les Mexicains illégaux ne viennent pas aux USA parce qu'ont leur a volé leur terre ou qu'ils n'ont plus de place chez eux. C'est simplement pour accéder a la prospérité nord américaine, ce qui est tout a fait compréhensible, mais en même temps chaque pays a le droit d'avoir ses lois sur l'immigration.

Écrit par : Eastwood | 20/11/2016

"Quand des Mexicains entrent illégalement aux USA, ce n'est généralement pas pour s'établir dans une réserve d’Amérindiens de souche."

Ah parce qu'en plus, ils n'auraient le droit que être dans des réserves.. Et les immigrants européens s'octroient le droit de vivre en liberté.. Ben dis donc, quelle mentalité.

Écrit par : Dominique | 20/11/2016

et Où en sommes-nous à Genève, avec cette inaction et ce mutisme de rigueur, à part chez qq citoyens?

"quid du mutisme de nos politiques et de l'inaction de nos élus
face à la non application de nos votations"


face à touristes musulmans installés (et on les laisse faire combien d'enfants?) imams &/ou enseignants,

payés par l'Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie, leurs fondations et autres intermédiaires (? le touriste musulman jouit en Suisse d'autres lois que le salarié-contribuable lambda?),

pour enseigner le dschihad et le terrorisme islamiste (? enseigner le devoir de tuer: pas un crime en Suisse? en France ces musulmans sont arrêtés illico sur ces motifs, et expulsés), et avoir le droit de continuer à le faire, en toute liberté, sur tout le territoire suisse

Pourquoi ces touristes ne sont-ils pas arrêtés? Combien d'imams & autres enseignants musulmans salariés par des fonds salafistes & associés sont tolérés en Suisse, à Genève? Quand se fera Le contrôle des financements étrangers ou importés, de toutes mosquées & associations musulmanes liées?

combien de temps allons-nous rester à ne rien faire?
pendant que les "affaires" islamistes continuent et s'aggravent, en Suisse et à Genève dans la plus grande mosquée de Suisse,

à nos dépends;
A les voir repousser le budget, ne pas résoudre ces questions (et les autres), les vacances de ces élus-fonctionnaires c'est sûr, c'est d'une élection à l'autre

Écrit par : divergente | 22/11/2016

Bonjour Dominique,

Merci pour ton brillant commentaire.

Donc puisque tu fais merveilleusement bien semblant de ne pas comprendre mon propos, je vais me faire un plaisir de t'expliquer: Les immigrés Mexicains ne souhaitent pas aller dans les réserves amérindiennes et n'en on rien a foutre de l’Amérique précolombienne.

Tout ce qu'ils souhaitent c'est une part "d'american way of life" (tu sais, celle des sales blancs) que tu méprises tant et que le Mexique très inégalitaire est incapable d'offrir au plus grand nombre.

Ca se matérialise souvent par une maison avec clim dans une banlieue de L.A., un gros 4x4 V8 Chevrolet, et assez de $ pour acheter des kilos de barbaque et de bière pour le barbecue du weekend. C'est ni idiot ni méprisable, c'est une vie agréable et je ne les condamne pas d'y aspirer.

Bonne nuit Dominique.

Écrit par : Eastwood | 26/11/2016

Salut Eastwood,

"Merci pour ton brillant commentaire."

Mais je t'en prie. Cependant l'éclat de ta réponse est telle, qu'elle éclipse tous les commentaires publiés jusqu'à maintenant et même le blog entier.. Il faut dire que d'après ta salutation et ta prise de congé, sa rédaction a du te prendre la journée entière, mais cela ne diminue en rien ta prouesse.

"Donc puisque tu fais merveilleusement bien semblant de ne pas comprendre mon propos, je vais me faire un plaisir de t'expliquer: "

Très content que cela t'accorde tant de plaisir Eastwood.

"Les immigrés Mexicains ne souhaitent pas aller dans les réserves amérindiennes et n'en on rien a foutre de l’Amérique précolombienne."

Et t'as trouvé cela tout seul?? Sans l'aide de personne? Chapeau bas !

"Tout ce qu'ils souhaitent c'est une part "d'american way of life" (tu sais, celle des sales blancs) que tu méprises tant et que le Mexique très inégalitaire est incapable d'offrir au plus grand nombre."

Là tu dis beaucoup de choses.
Concernant les blancs. Ils sont vraiment à ce point sales ?? Ne se lavent pas? Pourquoi??
Concernant que j'ai un si grand mépris du "american way of life", merci de me l'apprendre. Je n'étais pas au courant.

"Ca se matérialise souvent par une maison avec clim dans une banlieue de L.A., un gros 4x4 V8 Chevrolet, et assez de $ pour acheter des kilos de barbaque et de bière pour le barbecue du weekend. C'est ni idiot ni méprisable, c'est une vie agréable et je ne les condamne pas d'y aspirer."

Là je suis désolé par contre, je crois que divergente et Schwarzenegger ont bien illustré que tu n'es pas réellement au courant de la réalité.

Bon, salut "Bois de l'Est" et bon dimanche.

Écrit par : Dominique | 27/11/2016

Bonjour Dominique,

Ca me fait plaisir que mon commentaire ait retenu toute ton attention.

Comme déjà répondu a Divergente, ce que je considère comme "la réalité" est ce j'ai vu de mes yeux. Y compris le bbq chez des latinos de LA (mes meilleures pensées à Tara et Ramona...)

D'ou schwartzy tient sa science omnipotente ? je n'en sais rien, peut être de son bistrot associatif, mais je le soupçonne de n'avoir jamais posé un pied au sud des US. Faut dire qu'il pourrait être gêné ou devoir mentir sur le questionnaire d'entrée.

Au revoir Dominique

Écrit par : Eastwood | 27/11/2016

Les commentaires sont fermés.