05/11/2018

Vaud OK; Genève KO?

La rue du Rhône est désertée par les consommateurs 'haut de gamme' depuis des lunes.

Une grande maison de joaillerie, qui y avait son siège, vient d'annoncer que, elle aussi, était malheureusement 'contrainte' de quitter Genève.

Une arcade imposante et des bureaux luxueux viennent s'ajouter aux 310'000 m2 de locaux vacants offerts à la location, sans compter les milliers de m2 de bureaux qui sortiront prochainement de terre et qui peineront à trouver preneur.

Le problème? Genève commence à déstabiliser, voire effrayer, les personnes fortunées et les entreprises florissantes.

Il y a trop de petits (et gros) nuages noirs qui se sont accumulés dans le ciel genevois.

Il subsiste certes encore quelques avantages comparatifs mais ils ne font pas le poids en rapport avec la dégradation continuelle des conditions cadre offertes au tissu économique.

Nous le savons tous, l'appareil d'État est démesuré et le coût de sa démesure augmente d'année en année.

Les prestations à la population, ou l'État social, suit le même 'trend' (proportion irresponsable de logements sociaux, etc.).

Or les recettes fiscales ne suivent pas, voire baissent.

Attendu qu'il n'est apparemment pas question de rogner sur la dimension de l'appareil, 'la qualité du service public' ou les prestations positives de l'État, cela induit automatiquement une augmentation de la pression fiscale, déjà la plus élevée de Suisse, et de loin.

C'est pourquoi les meilleurs contribuables quittent ou sont tentés de quitter Genève.

Le seul remède administré de manière constante pour compenser le manque à gagner de l'État, a été d'augmenter encore la ponction fiscale, accentuant par là même la tendance à la délocalisation de ceux qui en assurent le train de vie.

Un cercle infernal que nourrit une absence totale de courage politique pour tenter d'inverser la situation.

Et c'est dans ce contexte délétère que le PS a décidé de soutenir le référendum contre la réforme de l'imposition des entreprises (taux unique).

Et que va-t-il se passer pour Genève si le référendum aboutit et que le paquet fédéral est refusé?

En l'absence d'une manne fédérale partiellement compensatrice, Genève va-t-il pouvoir faire passer un paquet cantonal indépendant, comme l'a fait le canton de Vaud qui a institué un taux unique d'imposition à 13,79% pour les entreprises, dès le 1er janvier 2019?

Quel taux unique le canton de Genève pratiquera-t-il dès 2020 (ainsi qu'il devra le pratiquer)?

Suivant le taux retenu, Genève prendra le risque de perdre des dizaines de milliers d'emplois tant il est évident que les multi-nationales à statut fiscal privilégie quitteraient le canton, à court ou moyen terme, suivies par les sociétés imposées au barème ordinaire, selon l'avantage qu'elles pourraient tirer d'une délocalisation.

Le canton de Vaud, beaucoup plus visionnaire, serait le grand vainqueur de ce tournoi fiscal et laisserait Genève groggy sur le ring.

La prospérité de notre canton n'est pas inscrite dans le marbre, 'Post tenebras, nihil'?

 

 

 

 

 

 

 

 

15:09 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il est tout à fait honteux que pareil chose se passe entre 2 cantons voisins, enfin avec le père "broulis" tout est possible, ce gars devrait être lourdé depuis longtemps avec ses affaires, enfin les 2 nôtres aussi devraient être lourdés depuis longtemps! Et les maires d'Annemasse et de Saint Julien, les pauvres, eux qui tablent sur 110'000 frontaliers pour 2020, avec bien sûr 110'000 genevois au chômage! Mais là c'est pas leur problème!

Écrit par : Dominique Degoumois | 03/11/2018

Répondre à ce commentaire

En cas d'invasion de français qui "fuient" ce qu'il reste de leur pays, la confédération défendra en grande partie le territoire vaudois, mais abandonnera le canton de Genève CQFD.

Il faut s'attendre à des éclatements sociaux-culturelles en France, l'ex-ministre de l'intérieur l'a clairement annoncé et que ce passera-t'il donc en cas de conflits civils en France et pas uniquement en France ?

D'un coté des millions de communautaristes pour la grande partie armés avec des armes de guerre russes, de l'autre une police et une armée également scindée par des divisions communautaristes, il faut savoir que la différence entre le terme "communauté" et "communautariste", c'est que les communautaristes ne reconnaissent pas le système politique et légal du pays qui les accueille, ils veulent remplacer les règles par leurs règles, alors que les communautés vivent également en groupes, mais ont adoptés les règles du pays qui les accueille !

Écrit par : Corto. | 04/11/2018

Répondre à ce commentaire

Depuis 25 ans on laisse les mafias de la drogue travailler librement en contre partie le gouvernement français veut la paix dans les banlieues, mais là ça va "twister grave"!!! Outre la drogue , il y a la prostitution, les escroqueries massives aux allocs, l'esclavage et le grand banditisme! Quand vous leur donner un doigt, .......................ils vous coupent les jambes!!!!! Et c'est même pas une image! On voit d'ailleurs que des magistrats et la direction de la police sont mouillés dans des affaires avec les mafias!

Écrit par : Dominique Degoumois | 04/11/2018

Concernant la grande maison de Joaillerie, si nous parlons de la même, la raison est que moins il y a de clients dans la rue du Rhône, notamment en raison des nombreux braquages organisés depuis les banlieues des villes de notre voisin français et d'autres raisons également liées à la sécurité et plus les loyers montent.

Depuis quelques années, les grandes marques préfèrent ouvrir leurs boutiques à leur effigie et ont fait monter les loyers, cela ne concerne que quelques lieux très circonscrits dans le quartier des rues Basses.

Et selon mes informations, ce bijoutier-horloger n'arrivait plus à suivre les hausses de loyers, elles avaient presque doublés en 10 ans !

Je vais ajouter un mot, il n'est pas impossible que P. Maudet ait été autant visé par la gauche du fait qu'il ait chercher et trouver des solutions très complexes en matière de sécurité, ce qui a fait hurler la gauche : "Comment, les pauvres voyous des banlieues françaises n'auraient plus accès aux boutiques de luxe genevoises" ???

Écrit par : Corto. | 04/11/2018

Répondre à ce commentaire

La Cour Européenne des Droits de l’Homme Adopte la Définition du Blasphème de la Charia :

L’une des composantes essentielles de la Charia vient d’être adopté par l’Union Européenne au nom de « La Paix religieuse ». Il sera donc interdit de critiquer les accomplissements du prophète Mohamed dans risquer de passer devant un tribunal européen.

Plusieurs plaintes formelles ont été déposées contre Sabaditsch-Wolff en septembre 2010 et son procès, présidé par un juge et sans jury, a démarré en novembre. Le 15 février 2011, Sabaditsch-Wolff a été reconnue coupable de « dénigrement de croyances en une religion reconnue par la loi » conformément à l’article 188 du code pénal autrichien.

Le juge a justifié le rapport sexuel de Mahomet avec Aicha, âgée de neuf ans, expliquant qu’il ne pouvait être de nature pédophile dans la mesure ou Mahomet est resté marié à Aicha jusqu’à sa mort. Dans cette logique, Mahomet n’a pas manifesté de désir exclusif pour les filles mineures ; étant donné qu’Aicha avait 18 ans au décès de Mahomet, il est possible d’en conclure que Mahomet était aussi attiré par les femmes plus âgées.

Le juge a condamné Sabaditsch-Wolff à une amende de 480 euros ou une peine de substitution de 60 jours de prison, ainsi qu’aux dépens.

Écrit par : Corto. | 04/11/2018

Répondre à ce commentaire

Et ça vous étonne????

Écrit par : Dominique Degoumois | 05/11/2018

"Depuis quelques années, les grandes marques préfèrent ouvrir leurs boutiques à leur effigie et ont fait monter les loyers, cela ne concerne que quelques lieux très circonscrits dans le quartier des rues Basses." (Corto)


Faut croire que les "grandes marques" n'ont pas entendu parler des boutiques Internet en ligne et de la Poste.

https://www.post.ch/fr/entreprises/index-thematique/conception-emballage-adressage/emballage-et-adressage-des-colis/expedition-de-valeurs-en-toute-securite

Écrit par : Chuck Jones | 04/11/2018

Répondre à ce commentaire

Cher chuck@ en achetant sur internet vous mettez en danger votre propre travail, libre à vous!

Écrit par : Dominique Degoumois | 05/11/2018

Chuck parle de la Poste qui octroie des tarifs 2 à 3 fois inférieurs à Amazon suite à un accord signé par les fonctionnaires au-dessus de tous soupçons !!!

Quand aux autres, pas de rabais !!

Écrit par : Corto. | 04/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.