06/01/2019

Plus de mille villas à vendre à Genève..

Plus de mille villas à vendre à Genève (cf. le site immobilier.ch) et beaucoup d'entre elles ne sont pas proposées dans un but de remploi.

Rappelons que 70% des recettes fiscales du canton proviennent de la zone 'villas'.

Etait-ce vraiment opportun que le Grand Conseil et le Conseil d'État alourdissent la fiscalité immobilière au moyen de quatre mesures assassines (réévaluation des immeubles non-loués, baisse du taux de capitalisation des immeubles loués, augmentation de la valeur locative, dissolution en deux ans des provisions pour gros travaux)?

Nous avions plutôt cru comprendre qu'après l'adoption de la réforme de l'imposition des entreprises, l'État allait s'attaquer à l'imposition de la fortune, la plus élevée de Suisse et de loin.

Alors effectivement, le Pouvoir s'en est occupé, avant l'heure, mais uniquement dans le but de donner des gages à la gauche qui mène le bal aujourd'hui.

Mais trop, c'est trop.

Et ce ne sont pas seulement les 'gros' qui en ont assez mais se sont également l'ensemble des 'petits' propriétaires qui se sentent essorés de la manière la plus outrancière qui soit.

Sans parler des classes moyennes qui en ont également plus qu'assez de servir la soupe au renforcement du pouvoir politique des forces de la gauche 'progressiste' (EàG, PS, Verts et MCG), bras armé de la fonction publique.

Car c'est bien de cela qu'il s'agit.

Attention, à l'horizon il me semble voir poindre un front du refus, façon 'gilets jaunes fiscal'.

Il serait imprudent d'oublier que c'est le contribuable qui paie la facture des actuelles lâchetés et extravagances.

Pour le moment encore..

 

 

 

 

 

 

 

20:18 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Et bien plus que 500'000 m2 de surfaces commerciales comme certains voudraient le faire croire !

Écrit par : Corto | 07/01/2019

Vous pensez que c'est réaliste de demander à ces "politicos" de réfléchir??? Mais c'est très au dessus de leurs forces! Ils ont tous transférés leurs cerveaux dans leurs iphone, même en séance ils sont tous dessus en permanence, c'est bien la preuve! Tous ne jouent pas aux "morpions", mais tous demandent à leurs iphone, ce qu'ils doivent répondre!

Écrit par : Dominique Degoumois | 07/01/2019

La plupart des hommes, en politique comme en tout, concluent des résultats de leurs imprudences à la fermeté de leurs principes.

Écrit par : Vigousse | 08/01/2019

"Un front de refus", vous êtes brave.

Ce qui point surtout, c'est la fin du capitalisme et de la notion inique de

propriété telle que déclinée depuis des siècles.

(Je précise je ne suis pas " de gauche" ...)

Écrit par : Spiel | 08/01/2019

Spiel, savez-vous combien de dizaines de milliers de milliards sont planqués dans les banques genevoise ?

De quoi alimenter la planète entière pendant 5 générations, ça n'a rien à voir avec le "capitalisme", c'est du pillage organisé, c'est la mort de millions de pauvres dans l'ensemble des pays exsangues dirigés par des sanguinaire soutenus par les barbouzes au service des mêmes banques.

Ca n'a rien à voir avec le capitalisme, car les pires dictatures sont socialistes et communistes !

Écrit par : Vigousse | 08/01/2019

La banque centrale ou plutôt les banques centrales octroient des prêts à l'état français depuis des décennies, cela sans intérêt ou très peu d'intérêts, ces banques centrales ne prêtent pas directement à l'état français, elles virent les montants à des banques privées à un taux de zéro %, ou proche du zéro % et même avec des taux d'intérêts négatifs.

Ensuite ces banques privées, à leur tour, transmettent ce même argent à l'état français, mais cette fois en prélevant un taux d'intérêt avoisinant les 2 %. Ce qui représente 46,44 milliards annuels, c'est à dire que ces banques encaissent un bénéfice net de 46,44 milliards annuels sans n'avoir absolument rien fait, cadeau.

Depuis 1973, ce ne sont pas moins de 1'700 milliards que l'état français à versé à ces banques en le finançant avec les impôts des contribuables français, soit 77% de la dette actuelle de la France.

C'est un point crucial jamais débattu, jamais exposé lorsque l'on parle du budget de l'état français et des complicités entre ces banques privées et les politiciens en exercices, chaque année, ce 2ème budget en chiffre de la France est versé rubis sur ongle à ces banques sans aucune forme de justification ou la moindre explication.

Il est temps d'agir et exiger de l'état français, d'une part qu'il arrête cette pratique odieuse et ruineuse et ensuite de faire passer la dette actuelle de la France à environ 500 milliards en lieu et place des 2'322 milliards affiché depuis début l'année 2019.

Écrit par : Vigousse | 08/01/2019

Ceci explique (mon commentaire précédent) la perte de 14 milliards de la BNS (banque société anonyme) perdus en 2018 !

Écrit par : Vigousse | 08/01/2019

L’ambassadeur de l’UE à Washington a été abaissé au rang de «chef de délégation», sans même en avoir été officiellement informé.
De notre correspondant à Washington

David O’Sullivan, un vétéran irlandais de la Commission européenne en poste à Washington depuis plus de quatre ans, a découvert par hasard que son étoile avait pâli dans la capitale américaine. Lors des cérémonies en hommage à feu l’ancien président George H. W. Bush au Capitole début décembre, son nom a été appelé à la 173e position au lieu de la 27e place qui était la sienne jusque-là, juste derrière l’ambassadeur de France Gérard Araud.

Écrit par : Vigousse | 09/01/2019

Excellente nouvelle...... :)

Je rappelle que bien de fonctionnaires sont propriétaires de villas!

Écrit par : Patoucha | 09/01/2019

Merci Patoucha de rappel précieux, c'est que l'on appelle, se scier la branche !!

Écrit par : Vigousse | 09/01/2019

Un Gilet Jaune : «A-t-on entendu la poupée Barbie (Marlène Schiappa) quand il y a eu une cagnotte pour le présumé violeur Tariq Ramadan ?»

Écrit par : Vigousse | 09/01/2019

Les commentaires sont fermés.