Campagne RFFA?

Imprimer

Le 19 mai 2019, soit dans environ un mois, le tissu économique joue sa survie, avec des conséquences catastrophiques pour l'emploi si la réforme de l'imposition des entreprises devait être refusée.

Comme on en a maintenant l'habitude, la gauche a pris la main et occupe le terrain en matière de communication.

Faut reconnaître que ça ils savent faire: 'Halte aux cadeaux fiscaux faits aux multinationales!'.

Or, c'est bien évidemment l'inverse: ce sont les sociétés dites 'à statut (fiscal privilégié)' qui paieront l'addition.

Mais peu importe, la gauche maîtrise parfaitement le combat de rue et sait tromper, faire peur ou jouer sur la haine du riche pour arriver à ses fins.

Pendant ce temps, la droite, dite classique, attend le gong pour combattre sagement un premier round en respectant toutes les règles du jeu, notamment au moyen d'une communication mal ciblée, aussi fade que peu présente.

Erreur grossière!

Question à la droite (PLR, PDC et associations professionnelles): Vous comptez vous déployer quand?

Cela dit, sans une remise en cause radicale de leurs moyens rhétoriques habituels, ils n'auront aucune chance de l'emporter.

S'ils ambitionnent de convaincre le peuple, alors ils devront apprendre à parler 'peuple'!

A cet effet, je leur suggère de régler leur réveil pour demain matin, à 06h00.

Mais j'ai l'impression que même eux n'y croient plus.

 

 

Lien permanent Catégories : Air du temps, Humeur 6 commentaires

Commentaires

  • La gauche et la droite n’ont pas la même éducation! Vous avez un exemple frappant dans cette blogosphère !

  • Et en attendant les PME genevoises payent 24,2% (13,79% dans le canton de Vaud) et une taxe professionnelle communale injuste qui pénalise la création d'entreprise et donc l'emploi

  • Sur le site https://ge.ch "La Suisse s'est engagée à supprimer les conditions fiscales avantageuses qu'elle accorde à certaines sociétés actives essentiellement à l'étranger. Cette réforme fiscale s'accompagne de mesures sociales fortes: au niveau fédéral par le financement de l'AVS, au niveau cantonal par la hausse des subsides d'assurance-maladie et la création de places d'accueil pour la petite enfance." et : "Des dizaines de milliers d'emplois sont en jeu"

  • Le MCG cohérent avec lui-même fera campagne avec détermination. Nous y croyons vraiment et nous nous engageons pleinement.

  • Cher Monsieur,
    Vous avez raison, comme le révèlent les résultats du premier sondage de la SSR, le OUI reste encore faible et tout sauf certain. Et, pourtant la RFFA est la meilleure option, car elle permet non seulement d’abolir les régimes fiscaux incriminés, mais propose simultanément des mesures d’accompagnement dans la fiscalité des entreprises et pour l’AVS. Il est primordial de garder en Suisse les multinationales ayant bénéficié jusqu’à présent de statut fiscal spécial. Ces entreprises versent chaque année des milliards de francs d’impôts à la Confédération et aux cantons et il est important de le faire savoir aux électeurs.
    Cela étant, j’ignore comment se passe la campagne en Valais (et je ne parle pas de votre campagne personnelle aux élections fédérales ) mais sachez qu'ici (à Genève), les associations économiques, les partis et notre ministre des finances Nathalie Fontanet sont très engagés.

    Nathalie Hardyn,
    https://www.rffa-geneve-oui.ch/
    https://avs-fiscalite-oui.ch/

    PS: c'est toujours un plaisir de recevoir des conseils d'une personne aussi avisée que vous

  • Chère Madame,
    Merci de vos paroles et observations.
    Il est vrai que la Conseillère d'Etat, Madame Nathalie FONTANET, fournit un effort considérable pour que la réforme soit acceptée. Cela étant, une campagne 'forte' sera indispensable pour convaincre la population. Espérons..

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel