Avocat-Député au Grand Conseil

20/03/2016

Solution budgétaire de la gauche: Il faut autoriser de pouvoir 'piquer' les vieux....

Les vieillards, y en a marre.

Ils sentent mauvais et en plus ils coûtent cher (bien trop longtemps)...

C'est donc tout naturellement que la très socialiste instit' Salima Moyard se propose, au moyen d'un projet de loi, soumis à la signature des groupes parlementaires, d'autoriser le 'suicide assisté' à la demande des patients souffrant notamment de maladies incurables (et ce quelque soit le stade de développement de la maladie), soit le cas d'une bonne proportion des personnes du 'quatrième âge'.

Se substituant au Divin et faisant fi du droit supérieur, en particulier de l'art. 114 CPS, la gauche 'bien pensante' souhaite imposer ce 'bienfait transcendant' à Genève comme planche de Salut liminaire avant notre rencontre avec le 'Grand Horloger'.

Et attention, en cas de demande dont les 'conditions' seraient réalisées, le corps médical devra s'exécuter!

La 'piqûre' devient alors obligatoire.

Serment d'Hippocrate oblige...

Que l'instit' s'autorise à infliger des retenues du jeudi, passe encore, mais là, par souci électoraliste, je trouve que les 'forces de progrès' poussent le bouchon un peu loin...

Ce qui me rassure, c'est que si la gauche n'a plus que ce genre de projet à proposer (c'est en effet la débâcle sur les thématiques fiscales et celles qui concernent notamment le logement), elle doit être singulièrement aux abois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:10 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |