Avocat-Député au Grand Conseil

17/02/2018

L'électoralisme du désespoir..

Électorat en déshérence oblige, ceux qui se prétendent les plus ardents défenseurs des classes moyennes et des PME ont trouvé le moyen de sortir un projet de loi (plus une initiative), électoraliste s'il en est, prônant une préférence cantonale (obligatoire) à l'emploi, étendue au secteur privé.

Jusque là, tout semblerait aller comme dans le meilleur des mondes possibles (quoique), sauf que le texte parlementaire (ainsi que l'initiative) fait l'impasse, à dessein, sur l'essentielle condition de la parité salariale.

Pour définitivement flinguer le tissu PME genevois, ce projet, surfant sur la haine du frontalier, est de première!

Il n'y a qu'à se mettre à la place d'un employeur souhaitant offrir du travail et qui devra, dès lors, annoncer préalablement sa volonté d'embaucher à l'OCE, selon l'ordonnance du CF,  afin de s'assurer qu'il n'y ait pas un candidat résident qui bénéficierait d'une priorité à l'emploi.

En l'absence d'une CCT, et dans l'hypothèse d'un résident intéressé par le poste, s'il ne devait être satisfait des conditions salariales offertes (ou de celles garanties par la CCT), refusera l'emploi qui lui est proposé dans la mesure où l'employeur potentiel ne souhaite ou ne peut les améliorer.

Or, vu que l'embauche d'un candidat non-résident lui sera refusé, si par impossible le texte déposé (ou l'initiative) devait être accepté, il en résultera une situation de blocage à l'échelle macroéconomique avec les conséquences désastreuses au niveau de l'emploi cantonal, de l'activité économique et donc de manque à gagner pour l'État en termes de recettes fiscales.

Rappelons qu'il existe à Genève 270'000 postes de travail pour environ 200'000 personnes actives.

Cette équation, comment la résoudre autrement que par un apport de travail 'importé' auquel correspond une masse salariale qui lui est propre?

Décidément, les voies de certains partis resteront impénétrables...

 

11:03 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |