Avocat-Député au Grand Conseil

07/05/2016

правда!* Bref communiqué du front LDTR (2)

Pourquoi y-a-t-il plus de 80% de propriétaires en Russie, plus de 75% de propriétaires en Europe et Amérique du Nord et seulement 13% à Genève?

Réponse: L'Asloca et la gauche ont réussi à geler le parc locatif par le biais d'une initiative populaire le 10 mars 1985.

But de la manoeuvre: S'assurer du maintien de son emprise sur le politique par le truchement de la crise du logement, en activant à sa guise, un vivier électoral captif (de 87% de locataires) à son avantage exclusif.

Cette analyse, confirmée par de nombreuses études sociologiques récentes, prouve ceci: L'intérêt ou la protection des locataires n'est pas ce qui préoccupe la gauche ou l'Asloca en premier lieu. 

Ce n'est que le motif 'avoué', la motivation sous-jacente n'apparaissant jamais.

Ainsi, comme pour toute autre formation politique, pour la gauche et l'Asloca il ne s'agit que d'une lutte pour le pouvoir.

Ce qui est particulièrement choquant est qu'en prenant position contre la révision de la LDTR sur laquelle on votera le 5 juin 2016, la gauche et l'Asloca prêchent uniquement pour leur paroisse et vont à l'encontre des intérêts de celles et ceux qu'ils prétendent défendre ou protéger.

Cette supercherie se devait d'être enfin mise à nu.

* Le vocable écrit en alphabet cyrillique russe, en l'occurence 'Pravda', qui signifie 'la Vérité', rappelle que le bref communiqué du front l'est contre une loi 'carcérale' de l'ère 'Grobet', fortement inspirée du modèle d'économie immobilière planifiée de type soviétique.

 

 

 

 

10:15 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |