Avocat-Député au Grand Conseil

01/05/2016

La gauche, Pierre Bayenet et Stéphane Guex-Pierre: Mêmes trahisons, même combat!

Le 'pire salaud de propriétaire' n'aurait pas osé:

  • Louer un studio à un loyer totalement surfait comme l'a fait le ténor du barreau de gauche, Pierre Bayenet.
  • S'attaquer, en matière de logement, comme l'a osé 'l'élu' gauchiste Stéphane Guex-Pierre à une personne âgée, de condition modeste et sans défense, dont on prétend, pour la galerie, défendre les intérêts (voir l'excellent journal 'Le Matin' de ce jour).
  • Mentir sans aucune retenue et trahir ses 'protégés' comme le fait l'Asloca, Mme Carole Anne Kast et le PS lorsqu'ils osent encore faire état de congés-ventes possibles (le congé-vente est frappé de nullité absolue par le droit du bail) ou d'expulsions. Tout cela pour conserver, à tout prix, leur vivier électoral captif de locataires.

Non! Selon ces 'progressistes', nourris au homard sauce calypso, un locataire doit rester 'locataire'. Exclu qu'il puisse accéder un jour à la propriété de son appartement. Cela nuirait à leur pouvoir de nuisance politique, donc à leurs acquis et nombreux privilèges.

Et alors même qu'il serait dans l'intérêt manifeste pour un locataire de pouvoir acquérir librement son logement dans les meilleures conditions de protection possibles, soit celles contenues dans la nouvelle LDTR soumise au vote le 5 juin prochain, ça restera non!

La gauche et ses alliés n'ont aucun argument de fond à opposer au bon sens de cette loi. Aucun.

Alors, par désespoir, ils tentent de diaboliser, de faire peur, à l'instar de leur brillante stratégie électorale qui a amené une première défaite populaire sur la LDTR le 14 juin 2015, puis à une deuxième sur la LGL, le 28 février 2016.

Sans parler de leurs nombreux succès en matière fiscale.

La bataille du 5 juin 2016 sera celle du bon sens contre la diabolisation intéressée ou celle de la peur volontairement provoquée par des menaces sans matérialité dont le congé-vente fait partie. Voilà le menu qui sera servi par la gauche, par défaut!

Des arguments? J'invite tout opposant à les faire valoir en débat, en direct, devant l'auditoire de son choix.

 

 

 

 

 

 

 

 

15:24 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |