Avocat-Député au Grand Conseil

04/06/2015

Conversion de bureaux en logements: Le manque de respect de la gauche...

À court d'arguments, la Gauche s'en prend aux personnes et agite ses épouvantails habituels: Un 4 pièces à CHF 5'000.-, non merci, et j'en passe.

Normal, la Gauche, au travers de la LDTR, qui lui assure le maintien de la crise du logement, joue sa survie politique.

Alors on diabolise les propriétaires, mais également, et c'est nouveau, toute association de locataires qui ne suivrait pas ses diktats.

C'est ainsi que plusieurs associations de locataires ont pris position en faveur de la loi, estimant qu'il était sensé de pouvoir bénéficier de centaines de logements, immédiatement disponibles, en convertissant des bureaux vides.

Les loyers des appartements de 4 pièces se situeront entre CHF 1'250.- et CHF 1'760.- mensuel, avant charges.

On est donc très loin des mensonges proférés par l'ASLOCA.

Mais ce qui est dérangeant, c'est que la Gauche et l'ASLOCA se considèrent propriétaires des votes des locataires, en droit, en partant du postulat que tout locataire est nécessairement de gauche ou qu'il lui appartient de suivre les diktats des Rouges/roses/Verts.

Je rappelle que le Grand Conseil dispose d'une majorité de droite de 66% et qu'il y a 84% de locataires à Genève.

Ce postulat est donc erroné.

L'incohérence de la Gauche est double: d'une part, elle est amenée à trahir ses prétendus protégés en tentant de les inciter à refuser une loi qui permettrait de détendre le marché du logement et, d'autre part, alors que ses arguments devraient se concentrer sur pourquoi la loi n'est pas bonne à son sens, elle ne fait que tenter de discréditer les auteurs de la novelle et ceux qui la soutiennent, sans parler de ses mensonges éhontés habituels.

Aveu de faiblesse oblige!

Et que dire des Verts qui, malgré les observations du Conseil fédéral portant sur notre Plan directeur cantonal, proposent le déclassement de terrains. sis en zone agricole et villa. et qui préfèrent l'abattage de centaines d'arbres plutôt que d'utiliser le patrimoine bâti existant afin de pouvoir proposer de logements convertis à partir de bureaux?

Là encore, vassalité et inféodation à la gauche radicale oblige!

Je rappelle que la loi a été votée par le PDC, le PLR, l'UDC et le MCG et qu'elle est soutenue notamment par PIC' VERT, les Vert' Lib, le PBD, le Parti Évangéliste (PEV), de nombreuses associations professionnelles telles que la FER, la CCIG et l'Association de défense des locataires PRO'LOC.

TOUS DES SPÉCULATEURS??

De plus, plusieurs associations de locataires spontanément constituées ont pris position en faveur de cette loi de bon sens. En refusant la loi, la gauche manque singulièrement de respect envers ceux et celles désespérément à la recherche d'un logement au loyer abordable.

Le 14 juin, il faut évidemment voter OUI.

Pour toute info sur les loyers qui seront pratiqués: www.220logements.ch

 

 

21:41 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |