Avocat-Député au Grand Conseil

10/04/2015

Carlo Sommaruga, l'Asloca et la gauche admettent leur défaite..

Le population genevoise se prononcera le 14 juin prochain sur le fait de savoir s'il fait sens de convertir les quelques 200'000 m2 de bureaux (et plus de 165'000 m2 en cours de construction) en logements bon marché, ou pas!

Pour Carlo Sommaruga, l'Asloca et la gauche, leur position est sans appel: il faut les laisser vides ou vacants.

C'est dire l'attachement viscéral de la gauche à la pénurie de logements!

Selon la gauche, elle ne doit être atténuée sous aucun prétexte.


Voilà une loi, votée au Grand Conseil par l'ensemble des partis de raison, qui vient en aide aux plus démunis et aux personnes cherchant désespérément un logement depuis des mois, voire des années, qui rend possible, à brève échéance, la création d'un parc potentiel de 4'200 logements de 3, 4 et 5 pièces, aux loyers bas, et la gauche ne trouve rien de mieux à faire que de lancer un référendum!?

Les bâtiments existent, il n'y a rien à construire, aucun arbre à déraciner et la gauche s'obstine! De quel droit propose-t-elle aux locataires une galère pareille?

La position des Verts est encore plus incompréhensible dans la mesure où la loi évite toute atteinte au patrimoine foncier (agricole ou pas) et arboré.

Or on le sait, le 83% de la population est favorable à la loi! C'est le résultat sans appel d'un sondage effectué auprès de la population par l'excellente Tribune de Genève.

Et c'est une loi qui va à 100% dans le sens de l'intérêt des locataires car il y aura immédiatement des centaines de logements en plus et surtout il y aura plus de logements aux loyers abordables, toutes typologies confondues.

La gauche, en pleine auto-critique, est d'ailleurs sur le point de jeter l'éponge. La preuve: Dans l'article 'face à face' paru dernièrement dans la Tribune de Genève, M. Sommaruga n'a fait valoir aucun argument qui puisse jeter un doute sur tout le bon sens de cette loi.

Absolument aucun.

Que des attaques personnelles dirigées contre son premier signataire.

Aveu de faiblesse oblige!





07:39 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |