Avocat-Député au Grand Conseil

08/11/2014

FORFAITS FISCAUX: NON À L'ABOLITION! VOTONS EN MASSE!

A DES FINS ÉLECTORALISTES, LA GAUCHE HURLE SA HAINE NAUSÉABONDE: 'FOUT LE CAMP, SALE RICHE!' Affirmer que les personnes au forfait ne partiront pas, c'est faire le même pari que celui fait par leur pays d'origine! Ce qui est sûr, c'est que si d'aventure l'initiative haineuse de la gauche revancharde devait passer, ce qui est hautement improbable, afin d'éviter un exode fiscal cataclysmique, il n'y aura d'autre choix que des réformes en profondeur, et à la baisse, de l'imposition sur le revenu et la fortune, personnes physiques, et de l'imposition des entreprises afin de maintenir les recettes fiscales. La Droite de Raison s'y attèlera sans délai. Si des coupes devaient néanmoins s'avérer nécessaires, nul ne doute que les aides sociales, en tout cas celles usurpées afin de fidéliser la troupe de gauche, seront les premières à être réduites massivement. Pour le remboursement des frais de 'Nounou' et de poussette, ça sera chaud...

'Last but not least', pour Genève, il n'y a pas que la perte de CHF 170'000'000.- de recettes fiscales, mais un nombre démultiplié de ce montant que les forfaitaires injectent directement et indirectement dans l'économie locale (logement, écoles privées, etc.).

Alors, ceux les plus défavorisés, et ceux contributeurs de la classe moyenne, réfléchissez bien avant de surfer sur la 'haine du riche' comme la gauche dégoulinante vous y invite, car c'est vous qui en ferez les frais!

08:02 Publié dans Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |