Avocat-Député au Grand Conseil

07/06/2016

LDTR et accès à la propriété par les locataires: La peur l'a emporté sur la raison..

La gauche et l'Asloca ont évité une deuxième défaite sur la LDTR.

C'est le verdict des urnes et il n'y a rien à en redire.

Peu importe les ressorts mis en action: la peur, la haine des milieux immobiliers ou la raison.

Il importe peu également que l'exercice fut difficile du fait de la proportion de locataires anormalement élevée à Genève (85%) et qu'une proportion importante de cette proportion s'estimait protégée par la LDTR.

En tout état, la mobilisation de la gauche et sa puissance de feu forcent le respect. 

Les généraux Kast et Dandrès méritent sans doute une décoration de plus sur leurs uniformes par ailleurs déjà très pourvus.

Car l'Histoire est écrite par les vainqueurs.

Toujours.

Celle de la LDTR continuera dès lors a être dictée par les forces politiques qui l'ont emporté dimanche.

Sur le fond pourtant, cette modification de la LDTR allait dans le sens de l'intérêt des locataires.

Elle allait également dans le sens de l'intérêt des propriétaires et de l'État.

Cela ne se dispute pas.

Dès lors, il serait imprudent pour nos adversaires de baisser la garde:

En matière d'accès à la propriété par les locataires en place, nous irons, s'il le faut, de défaite en défaite, jusqu'à la victoire finale.

 

 

08:11 Publié dans Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |