• Cela manquait cruellement au menu égalitariste: Le porno inclusif, ou 'éthique'!

    Imprimer

    Le plus très excellent journal 'Le Temps' (19 juin 2019) a eu la bonne idée de consacrer une pleine page à un phénomène de société (ou dois-je dire 'sociétal') majeur, savoir l'avènement de l'art pornographique dit éthique ou moral.

    Les termes 'collectif' ou encore 'alternatif' y figurent à de nombreuses reprises et, dès lors, le doute n'est plus permis, nous avons bien là affaire à une manifestation de progrès ou mieux encore, à une manifestation 'progressiste'.

    Celles et ceux qui pensaient que le porno constituait un art mineur, avilissant et dégradant pour les 'acteurs' comme pour les 'actrices', orienté exclusivement vers l'excitation sexuelle des spectateurs, avaient bien évidemment parfaitement raison.

    Mais cette raison a pris fin aujourd'hui.

    L'objectif est resté le même, mais le 'novporn', entièrement ré-intellectualisé façon 'théorie du genre', s'est hissé au niveau de l'expression artistique convenable dans la mesure où il ne peut plus être considéré comme dévalorisant ou de nature à porter atteinte à la dignité humaine.

    Par quelle grâce?

    Du fait qu'il sera dorénavant nécessairement plus inclusif (LGBTQIA+), ce qui le rendra, pour l'avenir, parfaitement acceptable sur le plan éthique ou moral.

    Un peu comme la pute reconvertie, 'politiquement correct' oblige, en travailleuse du sexe.

    'Plus en phase avec l'époque', égalitariste, le novporn couvrira une palette élargie de désirs, de fantasmes ou encore d'excitations, et échappera de ce fait à tout reproche, qui serait immédiatement qualifié comme empreint de puritanisme.

    Le porno, pas bien; le novporn, bien!

    Décidément, avec Orwell, on ne se quitte plus.

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Air du temps 1 commentaire